Talons and Co.

05 février 2010

un nouveau départ !

Un an, un an sans écrire, sans même faire un tour régulier sur les blogs que je lisais …

Vous voulez savoir pourquoi ce silence? Me suis-je fait arrêter par la gestapo, la mafia russe, …. Quoique … c’est presque ça !

J’ai vécu des moments intenses, ma vie était arrivée à un terme qui ne me convenait plus. Je me sentais seule, même accompagnée. D’ailleurs quand je relis mes derniers postes, je me rends bien compte que rien n’allait. Je me persuader que je me faisais des idées ou bien une raison sur ma vie de femme. Je m’étais résigner à vivoter, persuader que plus jamais on m’aimerait pour ce que je suis. Et surtout comme je suis, avec mes rondeurs, mon fils sous le bras, mon caractère, …

Et puis il y a eut la disparition d’A., petit ange parmi les anges. Je m’étais recentrée sur ma petite famille, monstrosaure que beaucoup connaissent qui maintenant a 7 ans et mon (ex) mari. Mais je sentais que quelque chose n’allait pas. Je n’étais pas et plus du tout épanouie, par ma faute surement mais pas que …

En quelques mots, je vivais ce que beaucoup de femmes connaissent après 10 ans de mariage.

L’indifférence d’un mari et le train train quotidien. J’ai tenté de renverser la vapeur mais rien n’a réussi, la sonnette d’alarme avait été sonné maintes fois. Seulement pour avancer, il faut être deux, et communiquer.

Et un jour … le jour où je croyais que tout s’effondrait autour de moi. A été paradoxalement celui qui m’a ouvert les yeux !!!

Après le refus une fois de plus, de mon ex à m’accompagner. J’ai rencontré celui que j’ai toujours rêvé d’avoir à mes côtés. C’était en Mai, le 23 pour être précise. Concours de circonstances, imprévu, ma solitude, sa solitude… et nous voilà plus de 8 mois après … à vivre ensemble.

Mon blog va prendre une autre tournure, je vais vous narrer ma nouvelle vie. Mon nouvel homme (Surnommé Leonidas, pour sa carrure, son esprit de guerrier), ma vie de famille avec Monstrosaure et Chtoumpi. Parce que dans cette histoire, j’ai 1 enfant de plus. Il a  9 ans et je suis sa deuxième maman une semaine sur deux. Ça vaut le détour, il y a de quoi raconté, des coups de gueules, des histoires drôles, de l’amour encore et encore …

Parce que vous me connaissez bien pour la plupart. Donner de l’Amour, c’est ce que je fait de mieux !

une chanson que j'aime beaucoup en ce moment et pour beaucoup de raisons

Posté par MissQ à 14:57 - - Commentaires [15] - Permalien [#]


10 février 2009

A mon Neveu et ma tendre petite soeur.

Je suis Tata depuis Samedi et heureuse comme jamais...


Jeff Buckley-Hallelujah.flv
envoyé par Rock-90s

Mon petit Nathan est une merveille, il est arrivée dans notre monde avec tout l'amour de ses parents, et du reste de la famille.
J'ai eu un choc lorsque je l'ai vu, j'avais l'impression de voir ma soeur, 22 ans plus tôt. A mon Esther chérie, nouveau née, elle avait déjà de grands yeux et une petite frimousse à croquer. Une poupée, elle est mon plus beau cadeau d'anniversaire. Du haut de mes 8 ans, j'ai senti en moi monter un Amour incontrôlable,  gigantesque pour cette petite soeur.

Ses premiers mots ont été AVA, avant même de dire Papa ou Maman. Ses premiers pas ont étaient avec moi et je me souviens aussi que lorsque l'on a bien voulu la mettre dans ma chambre, je l'ai de suite mise dans mon lit. Je me souviens ausse du premier Noël, où elle partager ma chambre. J'avais coller au plafond des étoiles phosphorescentes, qu'on regarder main dans la main, la nuit en s'endormant...

Alors, imaginez, Samedi !
J'ai pleuré comme jamais de voir mon premier bébé être mère. Et quelle bonne Maman, elle fait !
Je suis fière d'elle !!!
Quant à Nathan, que dire de plus, rien que de penser à Lui j'ai les larmes aux yeux. Une musique me vient en tête à chaque fois que je pense à Lui, celle de Jeff Buckley et son Halleluja. Il est beau,  il a ce je ne sait quoi de plus ... Peut être parce que je l'Aime ou bien parce que c'est le fils de ma Soeur aimer ? je ne sais pas trop et dans le fond peu m'importe !

Je les aime !

Avec tout mon Amour

Posté par MissQ à 16:37 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

17 décembre 2008

MissQ, Bettie Page du XI ème siècle

bettie_page_2

D'après Cosmo, il y a deux sortes de femmes, les filles et les pin-up. Deux spécimens totalement différents avec des uses et coutumes complètements étrangers les uns aux autres.

Alors j'ai lu ce merveilleux Magasine, et j'ai eu l'agréable plaisir de voir que je tenais plus de la pin-up que de la simple nana. Comme dis, je me doutais d'être différente mais à ce point ? rire
D'ailleurs je l'ai écrit sur le mur de mon Face Book "je suis une Pin-up" !!! Pour vous le prouver voici quelques exemples :

- La question du Naturel (le quoi ? ):

La Pin-up

ne voit pas l'intérêt de dissimuler qu'elle triche...(cf. cosmo) ben bien sûr, à quoi cela servirait-il de le cacher ? Perso je dis facilement que j'aime porter de faux ongles par exemple. Pourquoi le fait de vouloir user d'artifices pour se sentir belle serait un mal ?

- La question d'avoir des kilos en trop (héhé c'est bien moi ça)
Elle n'est jamais au régime ... (cf. cosmo) Argh c'est quoi ce gros mot ? Ce n'est pas parce que les autres se privent à longueur de temps que je dois en faire autant. Et puis une femme qui mange bien à table plait toujours aux hommes.

- La question du confort (MissQ siffle allègrement d'un air innocent)
Pour elle, du moment que c'est joli, c'est confortable...(cf. cosmo) Alors là c'est tout moi. j'ai une paire de bottes qui me fait souffrir la mort mais je les mets rien que parce que c'est trop mimi et que j'estime que cela me va bien.

-La question de la sobriété (heu je vois pas là)
Plus elle est accessoirisé plus on la détaille, et ça, elle adore.... (cf. cosmo) Ahh c'est certains on me remarque de loin des fois.

- La question de la futilité (Futilité ? c'est mon Dieu)
Elle a l'utile en horreur, vit dans un monde où seul le superficiel compte ... (cf. cosmo) Alors là, que dire ? Cosmo m'a pisté ? Où sont les cams ?

- La question du caractère (no comment)
Versatile, dilettante et de mauvaise foi... (cf. cosmo) Monsieur MissQ dira avec force et ferveur que, oui oui oui c'est tout moi. Mais là franchement je ne me retrouve pas du tout dans ces écrits ! sourire

- La question du féminisme (pffff On va encore causer des chiennes de gardes qui me saoulent)
... Elle joue de tous les codes féminins... (cf. cosmo) Combien de fois messieurs j'ai plaidé votre cause sur ce blog ? pas besoin d'en dire plus. Juste que ces chieuses de premières me gavent... mais à un point ! Vous n'imaginez pas !

- La question du fashion (What ?)
...La seule chose qui la préoccupe c'est de mettre ses atouts en valeurs... (cf. cosmo) La reine du décolleté bien exploité c'est moi. J'aime, tout en faisant tout de même attention au code de la mode, et je sais m'habiller et me mettre en valeur. En plus j'adore ça !

- La question des manières
Posée, polie et aimable, elle sait parfaitement amadouer... (cf. cosmo) C'est devenu un trait de mon caractère. Je sais m'adapter à mon environnement et à mes interlocuteurs pour paraitre sous mon meilleur jour. Je dis toujours ce que je pense et je sais le dire avec tact et sans que jamais que cela ne me retombe dessus. Un vrai chat, je retombe toujours sur mes pattes !

Bien évidemment je n'ai pas mis tout le contenu de l'article. J'ai été agréablement contente de lire que j'étais plus près de

la Pin-up

que de la simple nana. Mais bon je ne suis guère dupe, nous avons toutes un petit quelque chose de plus que les autres et c'est bien pour cela que chacune d'entre-nous plait, un jour ou l'autre, à l'homme de sa vie...

j'ai hésité avec ça :

Posté par MissQ à 23:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

25 novembre 2008

Y’a pas de mâles !

O

yez, oyez, bonnes gens, MissQ à une réclamation que dis-je une requête, une constatation, une information de la plus haute importance concernant la pérennité de notre espèce.

Le taux des adorables spermatozoïdes, lovés dans leur non-moins chéries peau de bête velus (ou non) de nos érectilo-phallocratus, a baissé de 50 %.

C’est une info capitale, en dehors du conflit Aubry-Royal, cela va s’en dire…

Justement, j’ai bien l’impression que c’est un peu de notre faute. Oui … nous, les délicieuses et inoffensives ovulo-romantiques, nous écrasons, broyons, moulons, … les bourses de ces méchants mâles qui nous ont pendant des siècles rabaissés, méprisés, délaissés, exploités, … .

Alors oui, la condition féminine a été, on ne peut plus maltraitées, cela dit à force de vouloir reprendre nos droits nous en arrivons à l’autre extrême. Celui de futures amazones sans fois ni lois, n’ayant absolument pas besoin d’hommes. Parce que nos ancêtres féministes, dites Amazones, n’allaient rendre visite aux hommes que pour procréer, alors qui si cela continue ainsi nous allons finir par ne plus avoir besoin d’eux du tout, du tout, du tout…

Perso, je trouve cela HORRIBLE !

Laissons une chance aux hommes de se remettre sur pied, de nous prouvez qu’ils sont capables de beaucoup. Qu’ils savent prendre des décisions, nous protéger, nous aimer tout simplement.

Dans notre chasse au pouvoir et à l’indépendance, nous ne nous sommes pas aperçu que nous prenions leur place dans la société. Nous leur avons tout pris, leur métier, leurs couilles, leurs idées, leurs études, leurs muscles (pour certaines), leurs emplois du temps, leurs femmes, … et j’en passe …

Alors ils ont finis par se féminiser, par vengeance ou dépit, je n’en sais trop rien. Ils nous ont piqués nos crèmes, que même les supers agents du Marketing ont élaborés des produits aux packagings « virils ». ils nous ont piqués notre place de mère, notre façon de s’habiller (surtout la nouvelle génération), notre goût pour l’aménagement intérieur, …

Au final on se s’y retrouve plus !

Messieurs c’est un appel au secours, pour nous et pour la pérennité de l’espèce humaine, reprenaient les barres et la barre fixe et bien raide. Nous avons besoin de vous, vous êtes notre équilibre tout comme nous sommes la vôtre. Réaffirmé vous en tant que tel, notre inverse. Sans toute fois retomber à nouveau dans l’extrême. Vous êtes capable de sensibilité, d’amour, de tendresse mais point trop n’en faut. Vous êtes des mâles, bon sang !!!

Oui, oui, B. Cantat n’est pas forcément le bon exemple de mâle (quoique …), mais j’aime ce qu’il fait artistiquement et j’achèterais son nouvel album !

Posté par MissQ à 14:42 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

28 octobre 2008

ROCK'N ROLL ATTITUDE

Jeudi après-midi, j’ai quitté plus tôt le boulot afin de pouvoir faire les dernières courses pour ma fête d’Anniversaire.

Je m’installe dans le tram mes écouteurs sur les oreilles, un petit morceau d’AC/DC passe … comme à mon habitude j’augmente le volume histoire de bien m’imprégner du morceau, m’isoler dans mon plaisir auditif.

S’en suit divers morceaux de type divers et variés mais toujours très rock. J’ai actuellement ma période Guitare Electrique qui va très bien avec mon état d’esprit du moment. S’installe en face de moi une jeune Demoiselle habillait en treillis, cheveux roses version perruque nylon à 3 € chez un vulgaire sex-shop. Ah y voir de plus près, ceux sont ses vrais cheveux, la pauvre !

Elle portait aussi un bombers kaki du plus bel effet, mais ce qui me fit le plus sourire c’est son regard méprisant sur les gens qui étaient installés autour d’elle. Décidemment à 18 ans, on pense vraiment être ce qu’il y a de plus cool et toutes nos certitudes sont paroles d’Évangile.

Encore une fois la pauvre !!

Visiblement, elle entendait ce que j’écoutais et avait l’air intrigué… elle se penche vers moi et me demande si ce qu’elle entend et bien du Marylin Manson. Lui souriant, je lui tends un de mes écouteurs…

Une fois arrivée à son arrêt, elle me dit qu’elle me trouvait cool et que quand elle aura atteint mon âge, elle espère aussi cool que moi !

Mise à part l’allusion sur mon âge avancée, je dois dire que je pris cela comme un super compliment. Surtout à l’aube de mes 30 ans… comme quoi la rock’n’roll attitude rallie les troupes de tous les âges (sourire)

Posté par MissQ à 16:52 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


27 octobre 2008

avec un 3 devant !

Ayé j’ai 30 ans je rejoins la plupart d’entre vous, j’ai fêté comme il se doit ce chiffre qui personnellement fût difficile a passer.

Petite dédicace de la soirée ...

J’étais entouré par tous ceux que j’aime et qui sont cher à mon cœur. Je les aime tous parce qu’ils sont tous très différents et sont tous exceptionnels soit par leur courage, leur persévérance, leur gentillesse, leur esprit de contradiction, ….

Nous avons fêté dans le restaurant de mon meilleur ami Romi, mon Ami/DJ était génial comme toujours. Bref le repas fût excellent, et ça m’a réchauffé le cœur d’être entouré d’eux tous !

Kiss à tous

Posté par MissQ à 10:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 octobre 2008

Interlude

Well I'm down on my knees again
And I pray to the only one
Who has the strength
To bear the pain
To forgive all the things that I've done

Oh Girl
Lead me into your darkness
When this world is trying it's hardest
To leave me unimpressed
Just one caress
From you and I'm blessed

When you think you've tried every road
Every avenue
Take one more look
At what you found old
And in it you'll find something new

I'm shying from the light
I always loved the night
And now you offer me eternal darkness

I have to believe that sin
Can make a better man
It's the mood that I am in
That left us back where we began

Hier, dans la voiture, j'écoutais cette chanson et je me suis laissée emporté au son de cette mélodie qui va crecendo... qu'elle délice de se replonger dans son adolescence...

Années d'insousciences, années où le vie est facile, coule de source, on a des certitudes. On trouve que les viocs sont ringues et qu'ils ne connaissent rien à la vie.
Seulement, ce qu'on ne sait pas à cet âge là, c'est que plus on veillit, moins on a de certitude...
Beaucoup de préjugés, d'évidences et de convictions s'effondrent au fur et à mesure que la vie, nous montre ce qu'est la vérité !

Ce n'est pas un mal, bien au contraire, je plains de tout mon coeur, les gens qui dès leur jeune âge savent par avance ce que leur vie sera. Les pauvres ne savent même pas ce qu'est l'imprévu, la vie avec ses joies et ses déceptions. Qui au final, ne sont que des opportunités pour mieux rebondir et apprendre à apprécier tous les détails de sa vie !!!

Vivons, Aimons, Baisons !
c'est ma devise du jour (sourire)

Kiss à tous

Posté par MissQ à 11:54 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

29 septembre 2008

de news, des news, encore des news !

Me revoilà,

Le froid s’installe dans ma belle région ça sent Noël et tous ses préparatifs… j’ai hâte d’y être et de profiter de ce délicieux moment en compagnie de ma famille.

Entre temps, Monstrosaure a fait sa rentrée à l’Elémentaire, Le CP ! Je ne vous cacherais pas que j’ai été très émue de voir mon Bébé, avec son cartable plus large que lui sur le dos et ce sourire de petit conquérant heureux de passer de l’autre coté de la haie. Fini la Maternelle et ses balbutiement de la vie en société. Et moi, sa mère, qui d’apparence l’encourage a entrée dans cette univers, parce que c’est mon rôle de pousser le petit oiseau hors du nid. Alors que je sais que ce n’est que le début, …

J’ai gardé la tête haute et sourie à mon fils, il ne s’est même pas retourné pour me dire une dernière fois au revoir. C’est qu’il était heureux, qu’il a grandit, qu’il a de toute façon compris qu’il n’avait pas le choix.

Tout comme la fois où il m’a dit qu’il n’aimait pas l’autorité d’une maitresse d’école, mais qu’il savait qu’il devait se ranger dans cette rigueur disciplinaire et surtout qu’il avait le droit de penser qu’il déteste cela ! Il a déjà compris mon petit bonhomme d’Amour.

Evidemment, j’ai versé ma larmichette dans la voiture. Maintenant, je vois qu’il est épanouie que cela lui plait.

Ensuite d’ici quelques jours, je vais fêter mes 30 ans ! Date fatidique, enfin je vais avoir un âge qui correspond à mon mental. Marre une jeun’s ! Enfin je peux revendiquer mes pensées, mes théories sans entendre me dire des imbécilités du genre, attend quand tu auras passé trente ans !

Nawakland, c’est clair je n’ai pas les seins qui tombent, ni le teint brouillé le matin, pas une seule ride sur mon visage poupin, mes mains et mes pieds ne trahissent pas encore mon âge comme certaines actrices qui font concurrences au Joker à force de chirurgies faciales, dont les mains reflètes, tel Juda baisant Jésus, l’âge de leur artères. Ou de certaines femmes qui courent inlassablement et sans grand succès après leurs jeunesses. En allant acheter leurs vêtements dans des enseignes pour ados. Et j’en passe …

Là, je parle évidemment de femmes ayant plus de 30 ans cela va de soi, quoique … j’en connais déjà qui ont de magnifiques cernes autour des yeux  (gnak gnak gnak !!!)

Par contre, là où j’ai l’impression d’être différente de certaines de mes connaissances et surtout plus âgées (je ne parle pas de mes amies, mais bien de connaissances). C’est de celles qui ne sont pas encore passé par la case mariage ou bien explorent à tâtons les joies de la vie en couple, du mariage et de ses travers (car oui, il y en a, nous ne sommes pas au pays des Bisounours tout de même). Des joies de la maternité. Avec son duel permanent et journalier, de rôle de Maman géniale (entre super Nany et Mary Poppins) pour ses monstrosaures et de celui de femme fatale et épouse modèle (entre Emmanuelle, Clara Morgan et Caroline Ingalls) pour son mari.

Sans compter le rôle de Working girl, qui gère son boulot, et la maison d’une main de fer et de maître (enfin on n’est tout de même pas Miss M.Thatcher)…

C’est plaisant de se dire qu’on a déjà passé ce cap et que bien d’autres arrivent, la vie n’est faite que de rites initiatiques.

Alors que je suis passée par là bien avant elle, mon fils ne va pas tarder à avoir 6 ans (4 jours avant mon anniversaire), je suis dans ma 10ème année de mariage dont 15 ans avec le même homme. Que j’espère enfin arriver à ce grand tournant dans me vie Professionnelle pour être enfin accomplie en tant que femme.

Et début de l’aannée Prochaine, je serais Tata pour la première fois et ça c’est que du bonheur !!!

Kiss

Posté par MissQ à 07:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

24 juin 2008

les plaisirs de ma vie !

the_young_martyr_L

Tout commence lorsque je me change, j’hote mes vêtements en échange d’une nuisette, de l’odeur de ma crème pour le corps et le visage, ainsi que mon parfum à la violette.

J’entre dans la chambre, je le vois,  là devant moi. Il m’attend depuis ce matin bien sagement. J’allume ma lampe de chevet, soulève la couette. C'est un délice suprême les draps sont frais. Je cale le coussin au bas de mes reins, je savoure tous les soirs cet instant… c’est le moment où l’on peu faire un débriefing de sa journée ou tout laisser en l’état jusqu’au lendemain.

C’est le moment où l’on a une vision différente des actes, des phrases, de problèmes que l’on a pu trouver au courant de la journée. Personnellement toutes ces choses me paresses plus simples à aborder à  ce moment là de la journée, les problèmes sont moins douloureux, les phrases désagréables sont moins tranchantes, les actes beaucoup moins violents. Est-ce ma façon de voir cela avec moins d’implication ? De l’extérieur … comme si la personne concernée par tout cela n’était pas moi ? Très certainement !

Une fois cela fait, deuxième grand délice de la journée j’ouvre le livre que j’ai laissé la veille. Tous les personnages m’attendent gentiment là où je les ai laissés la veille.

Alors, je m’évade dans leurs aventures souvent étranges, parfois réelles, de temps à autre très drôles, … c’est bon de les retrouver, de pleurer, rire, angoisser, s’effrayer avec eux. On s’attache aux personnages d’un livre. Et lorsqu’arrive le dernier Chapitre … je décide en général de m’arrêter là pour faire durer le plaisir.

Le dernier Chapitre d’un bouquin marque la fin d’une relation avec les personnages, l’ambiance ou l’univers que l’écrivain a voulu rendre. Alors pour tout ceci, je choisi un autre moment, un moment où je serais au calme où je pourrais être en complète fusion avec l’histoire.

Ensuite viens le moment de l’endormissement, quand on fait table rase de la journée qu’on ferme les yeux et qu’on sent son corps partir dans une autre dimension. Je ne suis plus qu’une machine en mode veille qui recharge l’énergie qu’elle a pu dépenser au courant de sa journée.

Le moteur tourne, ronronne, palpite même. Et c’est bon de se sentir vivante.

Posté par MissQ à 12:02 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

02 juin 2008

immature et sans limites !

Mon absence a été le fait que l'envie d'écrire s'est fait volé la première place par la tristesse, la peine, la douleur de la perte d'un être cher à mon coeur.

Clip Les Limites Julien Doré (1)
envoyé par madmoiZelle

La peine est dure à gérer, comment rester attachée à ceux qui sont encore là, sans les étouffer ?
Comment faire, à part être là, présente et aimante, pour calmer la douleur de personnes que l'on aime beaucoup ?
Beaucoup de questions ceux sont bousculées dans ma tête et se bousculent encore... j'ai pas de réponse !
Je fais de mon mieux, et ce que je fais de mieux c'est écouter, aimer, aider, et chérir ceux qui m'entourent et que j'aime.

Cela dit, j'arrive pas toujours à tout gérer et du coup ça me laisse comme un grand trou béant, vide, vide de douleurs. Je me sent triste, seule, et minable.

Je n'ai pas de limite, dans n'importe qu'elle domaine, que ce soit aimer mon mari, mon fils, ma famille, mes amis, les enfants de mes amis, la musique, l'amour, ...

Seulement voilà, en ce moment j'ai des soucis et j'arrive pas à gérer. J'arrive pas à me donner un coup de pied aux fesses pour me faire avancer. Personne ne m'écoute, parce que qu'en général c'est mon "job"et que je parle très rarement quant il s'agit de moi et de ce que je vis.
Je déteste être dans cet état, moi la battante, moi la joie de vivre, moi la grande marrante, j'en peux plus !
Pourquoi je l'écris ?J' sais pas, mais en tout cas ça me fait du bien, ça me libère. Pleurer ? J'ai vite compris que cela n'aide en rien. Faut serrer les dents et avancer parce que si tu restes sur place, on te piètine, on se sert de toi comme d'un paillasson. On te bouffe, on te tue, on tue ta personnalité, ta vie, tes envies...

Alors voilà, je suis mal parce que je suis immature et sans limites... tout est de ma faute, et j'ai du mal a en gérer les conséquences. c'est un dur moment à passer, mais dans très peu de temps je sais que je pourrais vous dire que j'ai remonté la pente !

Merci de m'avoir lu !


Alister - Qu'est-ce qu'on va faire de toi ?
envoyé par alister

Posté par MissQ à 15:10 - Commentaires [10] - Permalien [#]